La question de la couverture universelle de soins était centrale aussi bien lors du colloque de l’IMT que du premier symposium sur la recherche en système de santé. Elle a cependant été abordée de façon différente dans les deux réunions.

Au colloque de l´IMT, la place centrale était réservée aux talents émergents, qui venaient présenter la vision et les questions du terrain. En utilisant le style Pecha Kucha, nous avons tous pu présenter nos points de vue puis les discuter lors de sessions de fishbowl. Nous avons également eu occasion de développer notre réseau professionnel lors du mixer et des nombreuses pauses. L´ouverture d´esprit qui régnait au colloque pour comprendre et accommoder tout un chacun a été appréciée. Nous avez pu dire ce que nous pensions. Je me rappelle encore ce béninois qui est venu me dire qu´il aime bien ce que je dis car c´est la vérité mais de faire attention à Montreux car ce ne sera plus la même ouverture d´esprit.

Effectivement, à Montreux j´ai pu faire une autre expérience car j´ai appris ce qui se passe dans ces grandes conférences ou chaque personne vient avec son agenda pour agrandir son réseau. Mais néanmoins, nous avons eu droit à des présentations extraordinaires bien que souvent très conceptuelles. Pour illustrer mon propos, je prendrais l’exemple des exemptions de paiement au point de prestation. Je pense qu´ils ont trop mis l´accent sur la discussion de la pertinence de l´exemption de paiement au point de prestation car nous sommes tous d´accord au moins sur cet aspect  du problème mais comment le mettre en place? Quels sont les stratégies viables utilisées pour y arriver? Je reste encore sur ma faim. Alors qu´à Anvers, je commençais à penser à des solutions. La différence vient peut-être du fait que ceux qui vivent les problèmes ont vraiment eu l´occasion de dire ce qu´ils pensaient à Anvers.

Un autre thème qui a reçu beaucoup d’attention à Montreux est l’importance de travailler avec les politiques. Je suis d’accord avec cela mais ca ne suffira pas de les amener à formuler les bonnes décisions si au moment de faire la mise en oeuvre, ils ne peuvent s’appuyer sur les meilleures ressources humaines des pays. C´est pourquoi, il est vraiment important de travailler au renforcement des capacités à tous les niveaux dans les systèmes de santé.

J´ai pu constater qu´il y a ceux qui travaillent pour la couverture universelle et ceux qui ne le font pas. Mais comme je l´ai entendu tant à Anvers qu´à Montreux, le temps est maintenant à l´action. Et le projet « Talents Emergents » de développement des capacités développé par l´IMT est une action concrète. En nous amenant, les Emerging Voices/ Talents Emergents jusqu´à Montreux, vous avez permis la naissance d’une nouvelle famille qui va agir pour la couverture universelle en santé. Je suis fier de vous, tous les membres de cette nouvelle famille. Vous avez été formidable.

Dr Jean Patrick ALFRED Diplôme D´Etudes Spécialisées en Gestion et Management des Services de Santé.
Assistant MEDCO MSF-Espagne Haiti
Professeur du cours de Concept de Santé FMSS/UNDH

Tagged with →  

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Please fill in the below * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.